Engagement des femmes leaders: croisade des jeunes filles pour un développement durable et inclusif a porto-novo et environs

La force est en toi Femme du Bénin et du Monde

Née au Congo Brazzaville où elle a débuté ces études primaires, avant de rentrer au Benin pour les poursuivre à l’école primaire privée catholique Sainte-Anne d’Attakè de Porto-Novo puis au secondaire, au Lycée de jeunes filles TOFFA 1er de cette même ville, AKPLOGAN  Aurore a obtenu son Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) en 2004 et son Baccalauréat série D au Collège Catholique Notre Dame de Lourdes dans cette ville.

Entrée à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest pour ses études supérieures, Mlle Aurore a suivi pendant 5 ans la formation en Agronomie, Option Gestion des Entreprises Rurales et Agricoles. Dynamique et brillante, elle obtient son diplôme (Master) d’ingénieur agronome en 2013.

Déterminée, après plusieurs périodes et étapes de stages académiques durant les cinq années d’études universitaires pour renforcer sa formation, sa première et réelle professionnelle fut le Volontariat en 2014 dans un programme d’échanges entre le Canada et le Benin, en Environnement et Développement Communautaire, pour avoir des notions et également mettre en œuvre des actions impactant les communautés dans lesquelles, elle a été intégrée en  groupe de jeunes à Victoriaville au Canada et Kpovié au Bénin.

Aurore entre alors, à l’ONG Initiatives pour un développement et intégré durable (IDID) comme stagiaire professionnel en 2015, ce qui lui a permis de découvrir les réalités de la vie professionnelle, les différences entre la théorie de l’école et la pratique de la vie active.

De janvier 2016 à Septembre 2018, en tant qu’assistante technique, elle a assumé avec beaucoup de défis ses tâches et d’autres responsabilités couplées avec la supervision d’un projet de protection et de réhabilitation des sols dégradés au Bénin.

Depuis Octobre 2018, elle est passée Chargée de Programmes de ladite ONG et simultanément Coordonnatrice d’un projet de promotion des emplois verts au profit de jeunes puis d’un autre projet de résilience aux changements climatiques pour les producteurs et productrices.

La jeune chargée de programme de IDID, a eu l’opportunité de participer à plusieurs formations notamment sur la gestion durable des terres, les processus de plan national d’adaptation au bénin, en Andragogie, en influence et communication avec les partenaires et plusieurs institutions locales et internationales qui lui ont permis d’avoir un très grand esprit professionnel.

Notons que, la dynamique chargée de programme de IDID a plusieurs fois représentée son organisation dans plusieurs ateliers, entre autres : les sessions du Comité National des Changements climatiques (CNCC) du Bénin, la circonscription élargie Côtière de l’Afrique de l’Ouest du fonds pour l’environnement mondial (FEM), qui constituent autant d’occasions d’échanges et de partages d’expériences et de rencontres de plusieurs acteurs d’institutions et des horizons diverses.

Pour la jeune ingénieur agronome, « le 08 mars, plus qu’une célébration de la journée internationale de la femme, c’est l’occasion de reconnaitre et de valoriser le travail que font les femmes quel que soit leur niveau dans les structures publiques, privées, les entreprises, les startups mais aussi dans les milieux ruraux tels que les femmes agricultrices, transformatrices qui font vivre tout une nation ».

Femme battante et déterminée, elle lance un coup de cœur en ce sens « que les hommes, sans distinction de race et d’ethnie, soutiennent les femmes dans leur actions et activités quotidiennes, en reconnaissant la place qui est la leur, constitue un appui inconditionnel pour dans toutes les sphères de décision et d’action pour appuyer épanouissement de celles-ci ».

Aminée d’un esprit de leader, sa vision se rapporte à sa motivation à travailler toujours dans une ONG, afin de contribuer significativement dans le renforcement des capacités, le partage de ses connaissances et compétences dans le but d’améliorer les conditions de vie des communautés, jeunes, hommes et femmes, dans le contexte actuel de changements climatiques et de précarité.

 A moyen et long terme, l’engagement de Aurore en tant que femme, est de poser des actes utiles et significatifs avec les moyens conséquents pour un monde juste équilibré dans un environnement sain, favorisant un accès à une alimentation saine et sécurisée pour tous.

 Très optimiste, Mlle AKPLOGAN Aurore exhorte les femmes en ce terme « mes sœurs, d’où vous etes, croyez-en vous, vos potentialités, donnez le meilleur de vous quel que soit les responsabilités qui vous sont confiées, pour une vie équitable avec pleine d’innovation pour un changement social inclusif dans l’optique d’un développement durable, tant au Bénin qu’au niveau international.

La force est en vous Femme du Bénin et du Monde pour Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement !

 

 

Unie, orientons notre lutte vers notre autonomisation

Natif du Benin, Mme GADO FaÏdath, après ses études primaires à l’école Matinière et secondaire au collège les Jambettes, a obtenu son Baccalauréat en technique quantitative de gestion série G2 au Collège Catholique Notre-Dame de Lourdes à Porto-Novo.

Passionnée par les études en comptabilité et gestion elle a débuté sa formation universitaire à Cotonou en validant son 1er Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) à Université Polytechnique International du Bénin (UPIB). Dans le but de diversifier son profil, elle débuta un double cursus l’année suivante en validant son BTS et sa licence en comptabilité, contrôle audit à L’Ecole Supérieur de Gestion d’Informatique et des Sciences (ESGIS).

Titulaire d’une licence en comptabilité, sa passion pour les missions d’audit l’amène à faire deux années de spécialisation, une formation diplômante, sanctionnée par un grade de Master en audit et contrôle de gestion.

Auditrice et contrôleuse de gestion accomplie, son parcours se résume en 4 stages académiques qui lui ont permis d’acquérir de nombreuses connaissances pour des missions liées à son profil. Sa détermination lui a permis de décrocher sa première mission professionnelle hors du champ académique à l’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes Financiers Décentralisés, Systèmes Financiers (ANSSFD) en tant que chargé d’étude des dossiers d’agrément des SFD.

Outre sa précédente mission, elle a occupé le poste de gestionnaire comptable dans diverses écoles privées de la place et également comme contrôleuse de gestion dans une importante entreprise de la place.

Femme Charismatique et aimant le travail bien fait avec le sourire aux lèvres, Mme Gado possède une expérience avérée et un gout pour les chiffres dans la gestion des projets et la réconciliation bancaire. Depuis son entrée à IDID en décembre 2018, en qualité de Comptable et logicienne, l’auditrice et contrôleuse de gestion, Mme Faidath GADO s’est très rapidement démarquée par son aptitude au travail bien fait, la cohérence et la clarté dans l’établissement de ses rapports.

Féministe, Mme Faidath GADO définit le 08 mars, journée internationalement de la femme comme un moment de réflexion sur les conditions et situations des femmes dans le monde entier, à cause des inégalités et violences auxquelles elles font face chaque jour. « Le plus important ce n’est pas d’être comptable, mais c’est de poser des actions concrètes à travers mon travail afin d’aider les couches vulnérables (filles, femmes) pour l’amélioration de leur condition dans l’objectif de la sécurité alimentaire dans un environnement sain », lance-t-elle.

Elle ajoute, « me référant sur ma responsabilité, à moyen et long terme, je souhaiterais œuvrer pour progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, notamment dans les domaines de la protection sociales (la gratuité de la césarienne, la prise en charge des femmes enceinte, l’interdiction des violences faites aux femmes, etc.), de l’accès au service publique (éducation gratuite des filles et femmes, la parité homme et femme dans à booster leur leadership et engagement socio-professionnel les institutions), et de la construction d’un développement durables et inclusif.

Elle conclut en adressant un message à l’endroit des femmes à l’occasion de la journée internationale de la femme placée sous le thème « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement » en ce terme, « nous devons rester unie pour une lutte objective orientée vers notre autonomisation, en ayant une pensée positive pour améliorer nos compétences, pour promouvoir la parité dans les diverses institutions et barrer la route aux disparités »

Boostons notre leadership et engagement socio-professionnel pour l’égalité des sexes

 

Prôner l’importance du rôle de la femme dans la gestion et prises de décisions

Titulaire d’un Master National en Marketing et Communication Stratégique à l’Université Polytechnique International-Obiang N’GUEMA MBASSOGO en 2018, d’un Diplôme de Technicien Supérieur(DTS) en Gestion Commerciale à l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management en 2012, Andrée Cristel AGBAZAHOU s’est insérer dans la vie professionnelle au sein de la compagnie d’assurance SAHAM Benin (ex Colina) ou elle a  débuté son premier stage pratique , avant de commencer son premier emploi de l’Agence Nationale Pour l’Emploi en 2015.

 A ce premier, Mlle Andrée s’est familiarisé pendant 2 ans avec la fonction d’une secrétaire au Secrétariat Permanent de la Mission de la Charte Nationale des Petites et Moyenne Entreprises-Petites et Moyennes Industries (PME-PMI).  Après sa première et belle expérience professionnelle, de fin 2016 à janvier 2018, elle a géré l’agence de transfert d’argent et de colis de MACELEC S.A de Cotonou.

Andrée Cristel a assuré l’intérim du gestionnaire de portefeuille de SAHAM, qui est un poste de responsabilité, par deux reprises, ainsi que la gérance de l’agence de transfert d’argent et de Colis de MACELEC S.A.

Ayant le rêve et le gout de l’entreprenariat, la jeune communicatrice stratégique et marketing a créé et mis en place un établissement spécialisé dans la distribution de fournitures de bureau et divers consommables dans la ville de Cotonou.

Motivée à travailler pour l’autonomisation et l’accompagnement des jeunes désireux de se prendre en charge à travers divers projets, son intégration à l’ONG IDID, est une opportunité de contribuer efficacement avec des actions positives aux cotés des populations vulnérables pour l’amélioration de leur condition de vie.

Pour Mlle Andrée, « ma vision pour un monde juste et équitable ou tout le monde peut vivre dans un environnement non pollué et avoir accès à une alimentation saine sécurisée pour tous est celle d’amener les femmes et hommes à prendre conscience de l’importance d’une vie humaine dans un environnement sain pour tous.

A l’occasion de la journée internationale de la femme placée sous le thème « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement » mon message à l’endroit des femmes et des hommes du monde entier et particulièrement ceux et celles du Bénin « est celui de prôner l’importance du rôle de la femme dans la gestion et prises de décisions car nous sommes aussi capables de diriger des structures privées et étatiques pour obtenir un résultat meilleur ».

 

 

 

bâtissons un environnement sain, qui produit des aliments sains

Née en 1986 à Porto-Novo capitale administrative du Bénin, elle a reçu ses premiers cours d’éducation scolaire à l’Ecole Primaire Privée « La Martinière » de Porto-Novo où elle obtient son certificat d’Etudes Primaires (CEP) en 1998. Elle entre au Collège d’Enseignement Général « Application » meilleur collège Publique et ensuite, obtient son Baccalauréat série D en 2006.

Inscrite à la Faculté d’Agronomie de l’Université de Parakou après son BAC, elle a reçu dans cette université une formation de qualité pendant cinq ans d’où elle a développé son thème de recherche intitulé : Influence de la profondeur de labour sur le rendement des cultures : cas de la culture du coton sur un sol ferralitique de kétou. Après avoir fait brillamment ces cinq (5) années avec des recherches, elle obtient son diplôme d’ingénieur agronome sur la mécanisation de l’agriculture en mars 2013 devant un jury de son université avec la mention très bien.

Apres l’université, Doris se lance dans la recherche d’emploi et obtient son premier stage professionnel au CARDER/OP où elle fait ses preuves en tant que collaboratrice du chef service aménagement hydro agricole et du chef cellule bas-fond DGR (P/N) de 2015 à 2016. Elle fut conseillère en gestion des exploitations de 2017 à 2018.

Armée de courage et toujours à la recherche du savoir et de renforcement de ses compétences, Mme HOUNGUE est aujourd’hui, stagiaire au pool technique de IDID ONG, d’où elle intervient auprès des communautés vulnérables pour la lutte contre l’insécurité alimentaire, les effets néfastes du changement climatique au Benin.

Définit comme étant une journée très importante, pour Doris, le 08 mars « journée internationale de la femme » prouve l’importance reconnue et accordée à celle-ci que ce soit sur le plan professionnel voir matrimonial.

En tant qu’Assistante technique-stagiaire et témoin des actions réalistes, significatives et constructives qui justifient tous les efforts d’une organisation telle que IDID pour la résilience des communautés aux effets des changements climatiques et à l’insécurité alimentaire, la protection de l’environnement et sa gestion durable, son rêve est de contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs tangibles pour le développement durable et inclusif d’un Bénin prospère.

Femme agronome de son état, sa vision et engagement pour un monde équitable, serait de travailler sans relâche pour une maitrise des techniques culturales et des facteurs de production face aux nouvelles exigences climatiques, pour la promotion de l’agriculture biologique dans un environnement sain qui produit des alimentations sécurisées.

Avec d’espoir et détermination, Mme Doris lance « femmes, que tu sois du Benin ou d’ailleurs, tu es le principal facteur du développement de l’humanité, prend pleinement conscience de ton importance afin d’accomplir tes responsabilités envers la communauté. Aux hommes, au-delà des aides et appuis que vous apportez à la femme, sachez qu’elles ont la même force physique, intellectuelle et spirituelle et donc, capable de produire les mêmes résultats pour un développement durable et inclusif. Pour un monde juste et équitable, nous devons changer nos manières de penser, unir nos forces et énergie pour bâtir un environnement sain, et pleine d’innovation pour tous ».

Réalisé par Davy Takendjilembaye, Volontaire Chargé de communication a IDID ONG