Entrepreneuriat : Techniques de productions hors-sol

Le projet initié et mis en œuvre par le consortium CDEL et IDID avec l’appui financier d’Oxfam Bénin, « Promotion des Emplois verts au profit des jeunes en milieu urbain et péri urbain » ayant pour objectif final d’installer 25 jeunes hommes et femmes entrepreneurs dans l’agriculture urbaine hors-sol afin de résoudre de façon durable les problèmes d’emploi des jeunes, de préserver l’environnement et la santé des populations de la commune de Porto-Novo et de ses environs a organisé ce 21 Juin 2019 une visite de terrain sur un d’exploitation hors-sol dans la commune Ifangni.

Aujourd’hui pour entreprendre dans l’agriculture urbaine, il ne suffit plus d’avoir les connaissances théoriques et techniques, ainsi pour mieux aider les jeunes bénéficiaires de ce projet à mieux s’installer de façon durable, une visite de terrain sur le site d’exploitation hors-sol à production industrielle de Tomate et de Piment a été faite  à la ferme « Le GAGNANT » dans la commune d’Ifangni.

Cette visite dirigée par le Technicien du Site, Mr Marc TRINNOU qui a expliqué toutes les phases nécessaires pour une installation de culture hors-sol réussi (Réussir sa pépinière et Respecter les entretiens réguliers), a permis aux jeunes d’enrichir leurs connaissances lors des formations théoriques reçues, et de découvrir beaucoup de réalités qui ’ils ignorent.

Pour le technicien de la ferme, Mr Marc « les cultures hors-sols peuvent se faire sans serre ou sous serre, si l’on adopte la serre depuis la pépinière, il doit continuer tout le reste du cycle végétatif sous serre au risque d’avoir bien réussi sa pépinière mais de perdre sa culture ».  Le technicien ajoute, « il important  de produire en période de soudure (période sèche), pour eviter toute concurrence avec les maraichères conventionnelles,  afin de pouvoir rentabiliser  sans obstacle».

Selon le technicien, le grand problème de la production hors-sol, c’est l’indisponibilité des intrants (engrais) adéquat pour le maraichage sur le marché béninois mais néanmoins ils arrivent à s’en approvisionner grâce aux pays de la sous-région.

Satisfait de la visite du terrain qui a renforcer leur connaissance relative au projet financer par Oxfam Benin et mise en œuvre par le Consortium CDEL et IDID, pour leur  sortir de la précarité et enfin de développer leur commune diverse, les jeunes bénéficiaires ont exprimé leur reconnaissance au technicien qui s’être rendu disponible et avoir répondu à tous leurs préoccupations mais aussi ont un plaidoyer auprès de de Mr Marc pour être leur coacher  lors de leurs installation.

Davy Takendjilembaye